Un écrivain au Collège Jacques Callot

Rencontre Jimmy Sabater a répondu aux questions des collégiens

Un écrivain au collège Jacques-Callot

Un plaisir évident partagé par les élèves de Sophie Hagenauer, leur professeur de français.

« Les intrigues et le suspense du livre m’ont plu. J’attends la suite avec impatience », glisse une collégienne qui a lu avec intérêt « Un Suspect presque parfait » de Jimmy Sabater. Ca tombe bien ! Le tome 2 sortira en mars 2015 et le tome 3 en 2016.
L’écrivain, qui est le contraire de l’archétype de l’écrivain tourmenté, invité par la classe de Sophie Hagenauer, professeur de français, est venu présenter son dernier thriller.
Une initiative qui a pu voir le jour dans les cadre des rencontres du Livre sur la Place, manifestation que le collège suit de près, chaque année.
De nombreux élèves ont d’ailleurs indiqué vouloir s’y rendre en famine.
L’auteur, quant à lui, a été accueilli par les collégiens enthousiastes, au CDI. Le courant est bien passé car l’écrivain est relativement jeune et ses histoires très actuelles.
L‘écriture est une passion pour cet infographiste conscient « que seuls 5% des écrivains vivent de leur art en France ».

IMG_20140917_085050.jpg

« Ne jamais baisser les bras »

 

Pendant plus d’une heure, les questions ont fusé. Les échanges portaient sur le livre lui-même mais aussi sur le métier d’écrivain.
Le quadragénaire, proche des jeunes, a un discours qui emballe ses lecteurs.
Il est revenu aussi sur les mésaventures de son premier roman « Plaisirs et Châtiments » dont la carrière avait été écourtée par l‘abandon de la collection « Velours » par le Seuil.
En tout cas, le premier opus de sa nouvelle trilogie a remporté tous les suffrages au point d’avoir été n°1 des ventes sur Amazon pendant un mois. Jimmy Sabater a commencé par publier en e-book.
L’écrivain a rappelé que son envie d’écrire vient d’une rencontre avec Michel Tournier quand i1 était collégien. « I1 ne faut jamais baisser les bras ». a-t-il confié.
Florence Rapp, professeur d’histoire, Christelle Vigneron, documentaliste, Chantal Carraro, proviseur-adjointe, ont remercié l’auteur. Sophie Hagenauer aussi.
Quant aux élèves, ils lui offert un cadeau.

 

Laisser un commentaire