Thriller : L’écrivain qui parle aux jeunes (L’Est Républicain 04/04/2015)

Thriller – Livre – L’auteur Jimmy Sabater était au Hall du Livre vendredi 3 avril pour une séance de dédicace…

THRILLER : L’écrivain qui parle aux jeunes

Jimmy Sabater entouré de ses lecteurs. Photo Cédric JACQUOT

C’est près du coin roman du Hall du Livre que Jimmy Sabater s’est installe pour sa séance de dédicaces. Entouré par ses livres. L’auteur de la trilogie « Les Mysteres du Fortgrisant » en a profité pour faire la promotion de son second opus sorti le mois dernier. Le titre : « Désigné Coupable ». Il y reprend l’histoire du héros, Quentin, quelques mois après les événements du premier tome. Son personnage « a évolué et est devenu le produit de ses péripéties du premier roman », raconte l’auteur. Ici, l‘adolescent est témoin d‘un meurtre alors qu‘il fait paisiblement du roller. Les évènements s’enchaînent et il se retrouve vite au cœur d’une affaire faite de mystères où rôdent les assassins“.


Jimmy Sabater confie que son obsession est de faire rentrer les lecteurs dans l’intimité de ses personnages. Il aime dépeindre des individus fragiles. L’antithèse des super-héros classiques. Quentin est un adolescent comme les autres qui se trouve plongé dans des histoires incroyables. ll n’est pas très courageux et tente le plus souvent de fuir ses problèmes. Mais pour grandir il devra réussir à y faire face. Pour l’auteur c’est ce qui le rend « attachant et intéressant ».

C’est sans doute ce talent pour faire rentrer les lecteurs dans l’intimité de ses jeunes personnages qui explique son succès auprès des des adolescents. D’autant

qu’il aborde des problématiques qui les touchent directement. Comme celle de l’e-réputation sur les réseaux sociaux développée dans son premier roman.

Il est d’ailleurs important pour l’écrivain de rencontrer ses lecteurs. Lors de séances de dédicaces. Cela lui permet « de voir comment les jeunes appréhendent les péripéties

du livre ». « Souvent des détails ressortent énormément » ajoute-t-il. Sa page Facebook est aussi un moyen pour lui d‘échanger avec eux. et c’est toujours une source de satisfaction « quand ils vous disent qu’ils ont été conquis par votre livre. c’est un luxe ».

L’auteur se définit comme assez éclectique dans ses inspirations. allant de Stefan Zweig, pour les auteurs classiques, à « Death Note » pour les mangas. Un personnage, cet écrivain-là.

Paul Véronique

Jimmy Sabater était au Hall du Livre vendredi 3 avril pour dédicacer son 6ème roman, « Désigné Coupable » (Ed. La Grande Ourse/Hachette)

 

Laisser un commentaire