Désigné coupable recommandé aux élèves de 3ème (Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris)

Coup de Cœur de Sophie Audouard du Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris) : Désigné Coupable ! Si elle a moins apprécié un Suspect Presque Parfait, elle recommande le Livre 2 des Mystères du Forgrisant aux élèves de Troisième, indépendant du Livre 1 :n » Un suspens rageur, un monde diabolique, des pouvoirs inexpliqués tiennent le lecteur en haleine. Le récit journalistique à la première personne en décuple la force. J’attends désormais le troisième volet. Je sais, pour avoir rencontré Jimmy Sabater au salon du livre, qu’il ne va plus tarder ! »nVous pouvez lire l’article intégral ci-dessous.n(Source)

Thriller : L’écrivain qui parle aux jeunes (L’Est Républicain 04/04/2015)

Thriller – Livre – L’auteur Jimmy Sabater était au Hall du Livre vendredi 3 avril pour une séance de dédicace…

THRILLER : L’écrivain qui parle aux jeunes

Jimmy Sabater entouré de ses lecteurs. Photo Cédric JACQUOT

C’est près du coin roman du Hall du Livre que Jimmy Sabater s’est installe pour sa séance de dédicaces. Entouré par ses livres. L’auteur de la trilogie « Les Mysteres du Fortgrisant » en a profité pour faire la promotion de son second opus sorti le mois dernier. Le titre : « Désigné Coupable ». Il y reprend l’histoire du héros, Quentin, quelques mois après les événements du premier tome. Son personnage « a évolué et est devenu le produit de ses péripéties du premier roman », raconte l’auteur. Ici, l‘adolescent est témoin d‘un meurtre alors qu‘il fait paisiblement du roller. Les évènements s’enchaînent et il se retrouve vite au cœur d’une affaire faite de mystères où rôdent les assassins“.

Continuer la lecture de « Thriller : L’écrivain qui parle aux jeunes (L’Est Républicain 04/04/2015) »

Et si lire était un plaisir… (Républicain Lorrain 29/03/2015)

LES GENS D’ICI Jimmy Sabater

Et si lire était un plaisir…

 

Invité par l’Association des parents d’élèves de l’ensemble (Apel) scolaire des Récollets, jimmy Sabater; écrivain et auteur de nombreux romans, est venu animer un Café Philo autour du thème de la lecture. Rencontre.

 

Après nous avoir présentés son œuvre (romans policiers). l’auteur a fait part de son plaisir d’écrire et a su communiquer sa passion au public très nombreux,  relate Bruno Guillemin, professeur de philosophie au sein des Récollets.

Ce qui ressort du témoignage de Jimmy Sabater, c’est le lien très étroit entre travail et plaisir: le travail de préparation d’écriture (ébauches, maquettes, paragraphes en suspens) prend forme dans un enthousiasme créateur renouvelé chaque jour, en veillant à une lisibilité d’écriture qui fait dire à Jimmy : « je vais lire l’ébauche de mon texte et je perçois tout de suite si ça accroche. »

Le secret de son succès est en partie dû à la facilité de lecture a priori. Le texte doit pouvoir se lire d’un seul souffle d’un bout à l’autre. Autre ingrédient : l’intrigue commence dès les premières pages.

Le lecteur doit se sentir pris immédiatement dans le cœur de l’histoire et avoir envie de lire la suite.

Jimmy Sabater va bientôt sortir le troisième tome des Mystères du Forgrisant.

Après avoir dialogué avec les habitués du café philo. l’écrivain, invité par l’Apel pour la semaine Lire est un plaisir au lycée des Récollets, s’est retrouvé face à une classe de 32 élèves de seconde.

Continuer la lecture de « Et si lire était un plaisir… (Républicain Lorrain 29/03/2015) »

Jimmy Sabater au journal de 20h00 de TF1

Jimmy Sabater au Journal de TF1 de Claire Chazal

 

Interviewé sur le stand des Éditions de la Grande Ourse du Salon du Livre 2014, Jimmy Sabater a répondu à quelques questions. Après les coupures du montage, il en reste quelques phrases. Jimmy Sabater présentait le premier opus de sa trilogie « Les Mystères du Forgrisant » intitulé « Un Suspect presque parfait » qui remporte les suffrages de nombreux adolescents.

http://videos.tf1.fr/jt-we/2014/le-salon-du-livre-un-succes-populaire-qui-dure-8387879.html

«MEURTRE SUR LE RÉSEAU SOCIAL» de Guillaume MAZEAUD (Est Républicain) –

DÉDICACE – JIMMY SABATER ÉCRIT UN POLAR QUI DONNE À RÉFLÉCHIR MEURTRE SUR LE RÉSEAU SOCIAL

Capture_d_ecran_2014-05-27_a_09.07.28.jpg

JIMMY SABATER a beau respirer la joie de vivre et l’équilibre, le polar qu’il dédicaçait hier après- midi au Hall du Livre est bien sombre. L’intrigue : un adolescent est invité à une séance de photos au bord d’une falaise par une copine. Son meilleur ami doit le rejoindre. La séance de photos a lieu, mais sans l’ami qui n’arrive pas. Les photos faites simulent à la demande de la jeune fille une agression. Le photographe, pris de vertige s’évanouit et se réveille plus tard à l’hôpital, tandis que la jeune fille a publié les photos sur les réseaux sociaux d’internet. Réflexe qu’ont la plupart des adolescents d’aujourd’hui. Sauf qu’on a retrouvé le corps du copain qui n’est jamais arrivé au rendez-vous, au pied de la falaise, fracassé. « Je montre dans ce livre qu’une simple photo peut faire de vous un suspect, voire un meurtrier, même s’il n’y a aucune vraie preuve ». D’où le titre de l’ouvrage, paru aux éditions de « La grande Ourse », « Un suspect presque parfait ». Jimmy, infographiste à Nancy dans le civil, n’a pas d’enfants et a donc dû étudier la question avant la rédaction du livre. « Je n’ai au fond rien inventé. » Son livre, d’abord édité en « e.book », par le bouche à oreille a fait un véritable « carton » sur la toile. « Les grands éditeurs, qui n’y croyaient pas se sont alors réveillés ». Le destin du livre épouse ainsi curieusement le thème de son contenu…

Guillaume MAZEAUD (Est Républicain 25/05/2014)

Un écrivain au Collège Jacques Callot

Rencontre Jimmy Sabater a répondu aux questions des collégiens

Un écrivain au collège Jacques-Callot

Un plaisir évident partagé par les élèves de Sophie Hagenauer, leur professeur de français.

« Les intrigues et le suspense du livre m’ont plu. J’attends la suite avec impatience », glisse une collégienne qui a lu avec intérêt « Un Suspect presque parfait » de Jimmy Sabater. Ca tombe bien ! Le tome 2 sortira en mars 2015 et le tome 3 en 2016.
L’écrivain, qui est le contraire de l’archétype de l’écrivain tourmenté, invité par la classe de Sophie Hagenauer, professeur de français, est venu présenter son dernier thriller.
Une initiative qui a pu voir le jour dans les cadre des rencontres du Livre sur la Place, manifestation que le collège suit de près, chaque année.
De nombreux élèves ont d’ailleurs indiqué vouloir s’y rendre en famine.
L’auteur, quant à lui, a été accueilli par les collégiens enthousiastes, au CDI. Le courant est bien passé car l’écrivain est relativement jeune et ses histoires très actuelles.
L‘écriture est une passion pour cet infographiste conscient « que seuls 5% des écrivains vivent de leur art en France ».

IMG_20140917_085050.jpg

Continuer la lecture de « Un écrivain au Collège Jacques Callot »

« Des maux d’ados » par François Pradayrol (Pleine page Républicain Lorrain 12/10/2014)

jimmy-sabater-rencontrera-des-collegiens-et-des-lyceens-demain-apres-midi-a-la-librairie-hisler-even-a-metz-photo-gilles-wirtz.jpg

 

Jimmy Sabater rencontrera des collégiens et des lycéens, demain après-midi à la librairie Hisler-Even, à Metz. Photo Gilles WIRTZ

 

Réseaux sociaux, conflits familiaux, violence, l’écrivain nancéien Jimmy Sabater prend les adolescents au sérieux dans son dernier polar, Un suspect presque parfait. par François PRADAYROL

Son meilleur ami, Eliott, est retrouvé mort au pied d’une falaise, à proximité de la petite commune de Méridiart, toute proche de la mer. Rapidement, Quentin, 17 ans, est accusé de ce meurtre par une connaissance malveillante, qui va diffuser l’ignoble rumeur sur les réseaux sociaux. Les ennuis ne font alors que commencer pour cet adolescent sans histoires jusque-là… Telle est la genèse du dernier roman du Nancéien Jimmy Sabater, Un suspect presque parfait , premier chapitre de la trilogie Les Mystères du Forgrisant. Ignoré à l’origine par certains éditeurs, ce polar pour ados, voire grands ados, s’est vendu à environ 6 000 exemplaires sur Amazon (version numérique) en quelques semaines seulement, arrivant même numéro un des ventes toutes catégories confondues pendant un mois. Face à ce succès inattendu, la maison d’édition La Grande Ourse a finalement publié le livre en mars dernier.

Continuer la lecture de « « Des maux d’ados » par François Pradayrol (Pleine page Républicain Lorrain 12/10/2014) »