Chronique de Narpeking

L’avis d’une lectrice sur «Le Crime selon Narpeking»

«Margaux est « effaceur » au sein d’une organisation mondiale et secrète nommée Narpeking.La jeune femme est douée pour son métier. Tous ses « contrats » sont effectués avec brio et professionnalisme. Elle n’a aucune vie privée, toute son existence est vouée à Narpeking, cette agence au sujet de laquelle Margaux ne connait finalement pas grand chose, mis à part son agent de contact Johnny Marr et quelques autres collègues. Elle est envoyée en mission pour dénouer le pourquoi et le comment de la disparition définitive de ses collègues. Elle entre dans la peau d’une bonne à tout faire au milieu d’une bande de riches et dangereux fêlés. Elle va mettre tout son professionnalisme en jeu au péril de sa propre vie. Va-t-elle sauver sa peau ?C’est le premier livre que je lis de Jimmy Sabater, lui il en est à son septième. Le précédent : « Un suspect presque parfait » plantait le même décor, à savoir les falaises du Forgrisant. L’histoire est prenante, la personnalité de Margaux, même si elle n’est pas très approfondie, nous est dévoilée au fur et à mesure de l’intrigue et elle devient de plus en plus sympathique même si elle reste assez énigmatique. Le suspense est bien amené et malgré une écriture parfois simpliste l’auteur rebondit dans l’action avec beaucoup de facilité. C’est un livre que l’on n’a pas envie de lâcher. L’intrigue reste mystérieuse et monte en puissance au fil des découvertes de Margaux et de sa mise en danger. Mais elle est une battante, une combattante avec beaucoup d’expérience et ses ennemis vont s’en rendre compte ! Jusqu’à l’épilogue explosif et surprenant !Un livre qui peut-être nous réserve une suite ? Ça c’est à l’auteur de nous le dire … mais moi je le verrais bien ainsi (pour preuve que ce livre m’a emballée).Vous conseillerais-je de le lire ? – Absolument oui ! »

Vous pouvez retrouver cette critique, les commentaires et de nombreuses autres critiques sur ce site :
http://fabybook.blogspot.fr/2013/09/le-crime-selon-narpeking-jimmy-sabater.html

Laisser un commentaire