Salon du livre : l’angoisse de l’auteur au moment de la dédicace (France TV Infos 21/03/2015)

Quelque 3000 écrivains dédicacent ce week-end leurs oeuvres au Salon du livre de Paris. Comment s’y préparent-ils ?

… Certains vont carrément plus loin dans la personnalisation : Jimmy Sabater, un auteur jeunesse qui vient de publier Désigné coupable, un roman pour les adolescents, ajoute systématiquement un dessin “ça donne une valeur supplémentaire”.

La dédicace improvisée de Jimmy Sabater, auteur de "Désigné coupable"
La dédicace improvisée de Jimmy Sabater, auteur de “Désigné coupable” (JIMMY SABATER)
Démonstration immédiate, sur un cahier. Trente secondes et trois coups de crayon plus tard, il passe à l’exégèse : “Vousavez vu les cornes ? C’est parce que mon héros Quentin, un adoépileptique, est accusé sur les réseaux sociaux d’avoir tué son meilleurami. Il est traité de diable sur Facebook.” 
 
Réseauxsociaux qui devraient se faire l’écho, ce week-end, de ces dédicacesdécrochées parfois après une longue attente. Combien de tempsfaudra-t-il par exemple patienter pour obtenir le paraphe duBritannique Ken Follett, l’homme aux 150 millions de volumes vendus, quiest attendu dimanche soir porte de Versailles ?

Source
PDF

Hits: 22

Laisser un commentaire